Skip to content
Menu
  • Report
  • 5th Mar 2024

Appliquer une approche comportementale à la lutte contre les stéréotypes limitant l’accès à l’emploi des personnes en situation de handicap

Ce projet a été réalisé en 2019 dans le cadre d’un accord-cadre avec la Direction Interministérielle de la Transformation Publique (DITP). Nous avons accompagné l’équipe sciences comportementales de la DITP sur sollicitation de Pôle Emploi.

En France, malgré la loi sur le handicap de 2005 imposant à toutes les entreprises de plus de 20 salariés d’intégrer à leurs effectifs 6 % de travailleurs handicapés, l’accès à l’emploi demeure difficile pour les personnes en situation de handicap. Nous avons collaboré avec la DITP et Pôle Emploi pour appliquer une approche comportementale à la lutte contre les stéréotypes limitant l’accès à l’emploi.

Afin d’identifier les obstacles auxquels font face les demandeurs d’emploi en situation de handicap et des opportunités pour y répondre, nous avons mené :

  • des entretiens avec le personnel de Pôle Emploi, des employeurs de plusieurs secteurs, une agence de recrutement, et avec des demandeurs d’emploi en situation de handicap ; et
  • des observations d’échanges entre conseillers de placement et demandeurs d’emploi.

Ce travail nous a permis de cartographier les freins principaux: 

Du côté des employeurs :

  1. Un manque de connaissances sur le handicap et les financements 
  2. Une difficulté rapportée à trouver et à « attirer » les personnes en situation de handicap
  3. Une persistance de certains stéréotypes sur les personnes handicapées 

Du côté des demandeurs d’emploi : 

  1. Un manque de connaissances sur les formations disponibles ou les subventions financières
  2. Un manque de clarté sur la façon de mentionner son handicap
  3. Un manque de confiance en soi

Du côté des conseillers : 

  1. Un manque de connaissances sur le handicap et les financements
  2. Un manque d’objectifs clairs : les conseillers ne sont pas directement encouragés par des objectifs spécifiques à aider les demandeurs d’emploi handicapés à retourner à l’emploi

À la lumière de ces résultats, nous avons élaboré une longue liste d’interventions potentielles. Une première solution a été retenue pour l’expérimentation : la possibilité d’ajouter une mention « handi-bienveillante » aux offres d’emploi afin de rassurer et encourager les candidatures des personnes en situation de handicap, et faciliter la rencontre entre employeurs et demandeurs d’emploi.

Un essai contrôlé randomisé a été mené pour quantifier l’impact de l’introduction de la mention « handi-bienveillant ». Menée sur une durée de 5 mois et dans 44 départements, impliquant 111 534 employeurs en France, cette évaluation a mis en lumière des résultats prometteurs : deux fois plus de candidatures de personnes en situation de handicap ont été déposées sur les offres affichant la mention « entreprise handi-bienveillante ».

Authors